Histoire

Un article de WikiFur, l'encyclopédie de l'univers furry.

Cet article a été choisi pour son importance ou son utilité.

Il est donc suggéré d'écrire cet article dès que possible.

De par son importance, apportez lui toute votre attention et faites attention à bien le structurer; il sera certainement appelé à être un article de référence. Vous pouvez vous inspirer de la version anglaise de cet article, mais n'hésitez pas à le restructurer ou à apporter des précisions et modifications relatives aux spécificités françaises.

Cette notification est à supprimer une fois l'article considéré comme satisfaisant.
Liste de suggestions d'articles à écrire en priorité

Le Furry Fandom est un collectif de personnes qui expriment un intérêt aux animaux anthropomorphique dans l'art, la littérature, les dessins animés, la culture pop et toute autre utilisation de caractères d'origine animale avec des attributs humains. Le but du fandom n'est pas un genre, ni aucun segment spécifique de l'art, mais plutôt un intérêt dans un type spécifique de personnages qui peuvent apparaître dans tous les genres de la fiction ou du type de médias

L'intéret lui, peut être aussi vieux que le civilisation. Les animaux anthropomorphique se trouvent dans l'art de nombreuses cultures anciennes.Les personnages anthropomorphique de la mythologie égyptienne continuent à ce jour d'être une source d'inspiration pour les artistes, comme le font les aspects de la spiritualité liée au Native américains.

Le premier exemple de la littérature anthropomorphe fréquemment citée par le fandom sont les Fables d'ésope, qui date d'environ -500.

Les personnages anthropomorphiques ont ensuite continué à proliférer à travers les âges sous la forme de Folklore. Lorsque les folklores ont finalement été rassemblés et classés, les cgercheurs littéraires ont déterminé que les animaux avec des attributs humains tels que la parole était un élément spécifique au contes de fées et comme les contes de fées sont devenus populaires, les animaux anthropomorphiques sont devenus un aspect familier de la plupart des cultures du monde.

Les années 1800 ont vu l'avènement de la fantasy, de la science fiction et de la littérature pour enfants. ses progrès importants inclus Les Aventures d'Alice au pays des merveilles par Lewis Carroll en 1865, les livres illustrés pour enfants de Beatrix Potter en 1890, la collection Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling en 1894, le roman de science fiction L'Île du docteur Moreau de H. G. Wells en 1896 et la premiere apparition de l'anthropomorphisme animale dans les bandes dessinées avec "Mr. Jack" par James Swinnerton aussi en 1896.

Une importance particulière est une série de livres pour enfants commencé en 1890 par Palmer Cox appelé "Funny Animals", qui est la première utilisation du terme découvert par rapport aux animaux anthropomorphiques.

20ème siècle (1900-1970)[modifier]

Autant d'importance sont les romans de Felix Salten publies entre 1926 et 1945, qui a établi les précédents de ce qu'on appellera plus tard la Furry fiction.

Avec l'avènement de l'animation et de la bande dessinée dans la première moitié du 20ème siècle, les animaux anthropomorphes sont devenus un phénomène populaire auprès des fans de tous âges. Leur popularité se regarda pendant la Seconde guerre mondiale, certains personnages deviennent des icônes de l’Amérique et La Ferme des animaux crée par George Orwell en 1945 est devenu le premier roman avec des animaux anthropomorphique destiné aux adultes.

Durant l'après-guerre, les dessins animés et la littérature concentrent la plupart de leurs efforts concernant les animaux sur le divertissement des enfants, inspirant beaucoup à croire que les dessins animés et les histoires avec des animaux étaient strictement pour les enfants. Pendant que les enfants qui ont grandi avec les Funny animals dans certains cas ils maintiens l'intérêt pour les animaux anthropomorphes à l'âge adulte et conçois en utilisant des personnages dans des oeuvre pour des personnes plus agés. Un exemple notable étant C. S. Lewis, qui a attribué sa fascination pour les animaux anthropomorphes à l'influence de Beatrix Potter.

Les attitudes sont un peu plus étendue vers l'art dans les années 1960 et au début des années 1970 ont vu l’utilisation de concepts controversés dans le fantasme, les histoires d'animaux deviennent plus communs, d'attirer l'intérêt accru des anciens fans. Des étapes importantes incluses Kimba the White Lion, La Planète des singes, Fritz le chat et Les Garennes de Watership Down. Ces utilisation élargies des animaux anthropomorphes ne pouvaient pas être contenus par l'actuel Funny animal Fandom, créant un besoin pour un fandom plus globale qui seras finalement appelé Furry.

Histoire du Furry Fandom[modifier]

Avant les années 80[modifier]

La première preuve du développement élargie du fandom est le fanzine Vootie crée par APA en 1976.

La Cartoon/Fantasy Organization a été crée en 1977 comme un groupe d'animé qui serais le premier fan club de Funny animal

Et en 1980, les œuvres de Steve Gallacci's générais un intérêt dans un groupe de discution autour de la science-fiction et du Funny animal qui ce sont rencontré dans une convention de science-fiction.

Les années 80[modifier]

Article détaillé : 1980

La cessation de Vootie en 1983 a conduit à la fondation de la Rowrbrazzle un an plus tard. La transition entre Vootie et Rowrbrazzle est considéré par certains comme un point crucial de passer de Funny Animal Fandom à Furry Fandom. Bien qu'il faudra attendre de nombreuses années avant que le nouveau terme a été officiellement adopté.

Les années 80 ont également vu la sortie de plusieurs films de touts âges qui ont grandement accru l’intérêt pour le furry fandom, comme Brisby et le Secret de NIMH, The Flight of Dragons, La Dernière Licorne, The Plague Dogs et Animalympics. Alors que le marché des romans fantastiques a bientôt commencer a produire des titres tels que la série Spellsinger de Alan Dean Foster, Rougemuraille de Brian Jacques et Tailchaser's Song de Tad Williams. Et le marché de la Bandes-dessiné indépendante produit des titres aussi variés que Tortues Ninja, Albedo Anthropomorphics, Usagi Yojimbo, Cutey Bunny, Critters et Omaha the Cat Dancer.

En 1985, à la Comic-Con à San Diego, Judy Niver (L'un des fondateurs de la CF/O), a organisé une fête dans sa chambre à L'Hôtel San Diego. Le groupe Rowrbrazzle avait également fais une fête dans le même hôtel, et il y avait beaucoup de chevauchement de fréquentation. Après cette fête au Comic Con, il est devenue une tradition d'avoir au moins une fête Furry lors de la convention. Ces dernières années, des des conventions séparer à la Comic-Con on été appelé la CritterConDiego et la Califur Diego.

En outre, la convention Westercon de 1985 dans la Vallée de Sacramento en Californie, Mark Merlino et Rod O'Riley a organiser une Room party dans la chambre de Sheldon Linker et de Toni Poper. La plupart des Rooms party on un theme, de sorte que la fête du Prancing Skiltaire. Animalympics a été projeté, ainsi que quelques dessin animées de Warner Bros. et des collections de dessin furry et des ont été exposées. Plusieurs visiteurs de la fête étaient très intéresser par les vidéos et l'art. Certains ont montré des Carnet de croquis de dessins furry. Leur fête au Westercon de 1986 à San Diego en Californie a été le premier à ètre ouvertement appelé une fête Furry. Après le succès de ces fêtes, Mark et Rod a commencé à accueillir des événement similaires à des congrès dans toute la Californie.

Au milieu des années 1980, un groupe unifié de fans intéressé par les personnages d'animaux dans des bandes dessinées et des histoires qui se formait autour d'autres activités de fan. Tels que les Rooms parties lors des conventions de science-fiction, réunion du C/FO et des fêtes de la APA (pour les Funny animals et les cartoons de APA comme Vootie et Rowrbrazzle). Les fans qui ont un accès a internet sont maintenus en contact les uns avec les autres sur des ordinateurs BBS (Bulletin Board Systems) comme le Tiger's Den, le StormGate Aerie et le Kyim's Scratching Post.

Comme Internet est devenue plus accessible aux états-unis, il est devenu le moyen le plus populaire pour les furries de rester en contact et de partager leur efforts artistiques. Cette visibilité a rapidemment fait monté la popularité du fandom.

Les environnement virtuel comme le MUCK, devinrent bientôt les endroits les plus populaires sur le net pour que le Furry Fandom puissent se rencontrer et puissent communiquer. L'un des MUCK les plus anciens est le FurryMUCK. L'un des environnement virtuel le plus récent attiré par le Furry fandom est Second Life. D'autres environnement de chat en ligne au début des années 90 inclus GEnie, CompuServe, Prodigy et Delphi.

Les Fanzines "War" de APA sont devenue populaire, avec l'art envoyé par E-mail et des contributions de Comic rassemblés et distribué a tous les membres.

En 1989, Mark Merlino et Rod O'Riley ont décidé d'étendre le concept de fêtes Furry et d'accueillir le premier prototype de convention Furry, ConFurence 0. La ConFurence a été le premier grand lieu de rassemblement international du Furry Fandom, jusqu'a que d'autres convention furry ont été organisées.

Les années 90[modifier]

Article détaillé : 1990

Sur la côte Est des États-Unis, Les Furries se rassemblaient au New York chapter of C/FO, Fondée par Ken Sample et ses amis. Ray Rooney et Major Matt Mason ont lancés une fête au Philcon à Philadelphie depuis plusieurs années. La Philcon à finalement accueillit la première grande exposition d'art Furry et de standes de distribution. En 1994, Trish Ny à organisé la Furtasticon, un prototype de convention Furry situé à la côte de L'Est à l'Holiday Inn, à côté de l'hotel Adam's Mark, le lieu du Philcon. Trish a ensuite fondé la ConFurence East en 1995.

En 1996, à la Worldcon à Anaheim, la Furry Fandom Lounge a été organisé par la ConFurence. Le calendrier de programmation de la Worldcon a publicisé les fêtes Furry, des panneaux et des expositions qui comprenait "History of Furry Fandom" diffusé par David Bliss

En 1997, L'Anthrocon est d'abord situé à Albany dans L'état de New York et est devenu la plus grande convention Furry à ce jour.

Un schisme qui avait été développé dans le fandom depuis quelques années a atteint un point d'ébullition à la ConFurence 8, qui est rapidement devenu notoire pour une variété d'incidents sexualisés. Les années précédentes avaient vu plusieurs incidents similaires, les plaintes concernant le comportement du public pauvres ont été à plusieurs reprises apporté au personnel de la convention. En règle générale, cependant, ces plaintes ont été ignorées, avec le résultat que les groupes ont commencé à diffuser leurs griefs dans des forums tels que alt.fan.furry.

Backlash est apparu à partir de diverses autres fêtes qui, tour à tour, se moquaient des plaintes ou des défendu des personnes qui étaient engagés dans le comportement offensif. Souvent, les accusations d'intolérance religieuse et de puritanisme ont été portées contre les plaignants. Cela a conduit à la création de Burned Furs et en réponse à cela, la Freezing Furs, le flamewar continue centrée autour de la tendance croissante à placer des fétichismes sur l' affichage public au détriment présumé du fandom dans la presse. Pour la plupart, Burned Furs a proclamé qu'ils ne se soucient pas ce que les gens ont fait dans l'intimité dans leur propre chambre et qu'il devrait y rester, alors que les plus vocalement plutôt que le groupe soit défendu de la sexualité ouverte comme une cause sociale ou selon que la Burned Furs avait lui-même attirer la mauvaise presse en se plaignant en premier lieu. À ce jour, cependant, les seuls enregistrements de la presse faisant référence au groupe proviennent effectivement des plaintes par son opposition au cours de leurs propres interviews avec les journalistes. Au milieu de ce conflit, un petit groupe connu sous le nom Furry Peace qui a ouvertement déclaré la tolérance pour touts les groupes, mais autrement cherché à rester en dehors de la fureur.

Le schisme a atteint son apogée lorsque la ConFurence 10 a vu un changement de propriétaire. Le nouveau président, Darrel Exline, était un Burned Furs, et bien que la convention reste ouverte à toutes, il y avait un boycott de masse par les fans qui ont cru qu'ils seraient persécutés s'ils ont assisté. La convention a également changé sa date et le lieu, ce qui contribue à un taux de participation beaucoup plus faible que la normale. La ConFurence a continué pendant plusieurs années, mais n'a jamais retrouvé ses niveaux d'adhésion antérieures et finalement, a fermé ses portes.

Pendant ce temps, de nombreuses autres conventions Furry avaient déjà été créer, plusieurs en réponse directe à la mauvaise gestion de la ConFurence avant la CF10. A adopté des politiques spécifiques et strictes, le comportement du public, conduisant à une forte baisse des incidents de sexualisation public dans les conventions Furry. Ceci, à son tour, se tourna lentement autour de l' image de presse du fandom en rendant ces incidents en "old news". La petite presse a continué sur la frange de temps à autre, comme "Sex2K" de MTV spécial, ainsi que certains épisodes de télévision de "CSI" et "St. Elsewhere", mais l'image dominante des furries a lentement commencé à être remplacé par la couverture des nouvelles conventions furry où la chose la plus intéressante étaient des défilés de fursuit.

Ceci, à son tour, à efficacement désamorcé le schisme en éliminant la principale source de problème d'image ordinaire du fandom.

En 1999, à la Worldcon à Anaheim, le Furry Fandom Lounge réfléchi sur les 15 ans du fandom. Cette années a également vu le lancement de la Further Confusion dans la région de la baie de San Francisco, qui a fini par devenir la deuxième plus grande convention furry dans le monde.

Les années 2000[modifier]

Article détaillé : 2000

Dans les pays francophones[modifier]

Grace à la démocratisation d'internet en Europe la communauté FranceFurs, ils ont annoncé la première convention française à lors de l'Eurofurence 9 en République tchèque suite au succès des conventions Européenne. La première FranFurence à été ouvert le 1er mai 2003 ayant lieu dans la maison familiale d'Ozone Griffox à Chaumes-en-Brie et ne rassemblais que 18 furry. Elle a été abandonnés lors de la FranFurence 4 en 2007 à la Hugoire à Chambore dans la région Loir-et-Cher pour les raison qu'il n'attirait que 23 personnes et il à été préférable des Furmeet car moins chère et apportait tout autant de monde.

En hiver 2008-2009 une nouvelle convention appelé la Fhursky devait permettre au furs de ce réunir dans la station de La Plagne. Elle n'a eu qu'une édition à cause du manque d'intéret.

En 2010 au Quebec, une convention à été prévu du au fait que deux convention dans l’Ontario sont déjà présent. La première édition de la What The Fur à Montréal le 4 juin 2010. Il s'agit de la dernière convention furry francophone encore actif.

Dans les autres pays[modifier]

Les conventions Furry ont exploser dans les années 2000, avec plus de 30 conventions jusqu'à présent. En comparaison, les années 90 ont eu 13 conventions, mais deux d'entre eux datent de 1995.

En 2003, le Dr Samuel Conway (aussi connu comme l'Uncle Kage de l'Anthrocon) était l'invité d'honneur à la I-CON dans le Stony Brook dans l'état de New York. Son heure de l'histoire renommée est devenue depuis une partie intégrante de la convention par le biais de ces dernières années.

En 2006, à la Worldcon à SeaTac, le Stalking Cat était l'un des participants.

La Westercon 2006 à San Diego à fêter son 20ème anniversaire

A la Worldcon 2006 à Anaheim, le Furry Fandom Lounge est retourné dans l'organisation de Rod O'Riley du groupe Califur. La piste de programmation inclus une réception et des panneaux allant de l'artiste furry au Fursuiting et bases pour le nouveau monde du Furry le Webcomic.

Sur Internet[modifier]

Dans les pays francophones[modifier]

La première communauté française sur le Furry fandom est arrivé dès 1995 avec Furfaq devenu inactif a ce jour.

En 2001 une nouvelle communauté au nom de FranceFurs à été créer par Timduru et Ozone Griffox. en 2006, Ozone Griffox quitte l'administration et en 2014 Timduru se retire laissant la place à Orthank

En mai 2014, Crocuta créer le premier réseau social furry en France sous le nom d'Anthropolis afin de proposer une alternative a Facebook qui avait tendance à bannir les pseudonymes. Il a été renommé en aout sous le nom d'Anthrocity.

Dans les autres pays[modifier]

Les premiers Furry Bavargroupes sur l'Usenet ont commencé à apparaître au début des années 90. alt.fan.furry a été créée fin 1990, et à finalement donné naissance à un certain nombre de groupes supplémentaires, tels que alt.lifestyle.furry qui a été créer en 1996. Furrynet, un Usenet non-officielle sur la hiérarchi des furs. des bavargroupes, on été créer à la fin des années 90. En 2000, il y avait une tentative infructueuse de créer Rec.arts.furry, qui aurait apporté fandom furry dans la hiérarchie usenet primaire.

En 1992, le Furry fandom pouvaient participer à des environnements de rôle-play sociaux en ligne gratuitement, si elles avaient accès à l'Internet. les MUCK, les Mushes et les MOO ont été créés par les fans pour le Furry fandom et hébergé sur des sites éducatifs et commerciaux. Avec l'aube du World Wide Web, le Furry fandom ont trouvé leur Mecque, avec des sites Web personnelles, l' art et les archives d'écriture et de forums fournissant un moyen pour le Furry fandom de communiquer et de partager leurs intérêts au niveau international. Yerf, YiffCo et VCL et autres sites d'archives d'art finissent par dominé la scène artistique.

À la fin des années 1990, Sylvan, a tenté de documenter les dynamiques sociales internes et les tendances au sein de fandom Furry. Alors qu'à l' origine destiné à être un documentaire Fan Film, la recherche qu'il a mené de 1996 à 1997 a finalement été rassemblées dans la The Sociology of Furry Fandom, la première étude académique de la Sociologie du Fandom Furry.

Editeurs de petite presse[modifier]

Article détaillé : Histoire de personnages anthropomorphes dans les publications de petites presse

Liens externes[modifier]