Fandom furry

Un article de WikiFur, l'encyclopédie de l'univers furry.
(Redirigé depuis Communauté furry)
Une renarde anthropomorphe

Le Fandom furry, aussi connu sous le nom de furrydom, furridom, fur fandom ou furdom, fait référence au fandom des genre furry de la littérature, de l'art et du divertissement. Le mot fandom peut être traduit par "ensemble des fans, des membres". Le fandom Furry est aussi utilisé pour faire référence à l'ensemble des artistes, écrivains, role players et plus généralement les fans des formes d'art furry qui se rassemblent sur internet et aux conventions.

Les membres du fandom furry, connus comme furry fans, furfans, furries, ou furs, apprécient particulièrement les médias qui présentent des personnages animaux anthropomorphes avec des personnalités et caractéristiques humaines. Des exemples d'attributs antropomorphes incluent une intelligence humaine significative, des expressions faciales et de facto des sentiments, la capacité de parler, la bipédie, et le port de vêtements.

Les personnages qui se métamorphosent entre une forme humaine et une forme animale sont considérés par certains comme partie du fandom. Même certains super-héros avec des pouvoirs dérivés des animaux reçoivent un intérêt par certains fans. L'idée générale est un mélange d'attributs humains et animaux, à noter qu'il serait difficile d'en former une science documentée vu le degré d'hybridation. Encore, des personnages comme Josie and the Pussycats sont dignes d'intérêt pour le fandom, bien qu'ils ne portent que des costumes avec des oreilles et queues d'animaux.[1]

Le genre furry[modifier]

Définition[modifier]

Le genre furry (parfois appelé meta-genre) est basé sur l'idée de personnages animaux extraordinaires plutôt que sur un type précis de fiction. N'importe quel titre dans n'importe quelle forme de média peut être considéré comme relatif au genre furry simplement car un des personnage est un animal de fiction, inventé. De tels personnages sont plus courants dans les dessins animés, les bandes dessinées, la science-fiction, les allégories en tant que roman, les films d'horreur (genre gothique), les publicités et œuvres mercantiles souvent destinées aux enfants, jeux vidéos.

En dehors du fandom, le terme le plus commun pour désigner de tels personnages est anthropomorphe (un mot du grec ancien ἀνθρωπόμορφος, "anthropómorphos" de anthropos ("homme") et morphos ("forme") qui signifie "de forme humaine". Les membres du fandom préfèrent le terme furry, d'où le nom du fandom. On pourra également trouver, à la place de ce mot, animaux amusants, animaux parlant, ou kemono en Japonnais bien qu'il existe de parfois subtiles différences de sens.

Historie du Fandom Furry[modifier]

Voir article principal: Histoire

Durant les premiers jours du Fandom, les fans se rassemblaient très souvent à des conventions de science-fiction, de fantasy et de bandes dessinées avant que les fêtes furry ne deviennent de vraies conventions. Le fandom pour les personnages furry prends les racines de son organisation dans une convention de SF en 1980, [2] quand un dessin d'un personnage de l'oeuvre Albedo de Steve Gallacci a lancé une discussion à propos des personnages anthropomorphes dans les romans SF, démarrant un groupe de discussion qui se rencontrait lors de conventions de fiction et de bandes dessinées variées.

Alors qu'internet devenait plus accessible, il est devenu le moyen le plus populaire pour les furfans de rester en contact et de partager leurs essais artistiques. Le fandom a également gagné en visibilité et a eu une croissance rapide

Les environnements virtuels tels que les MUCKs sont bientôt devenus les endroits les plus populaires où les furfans se rencontraient et communiquaient. L'un des plus vieux et grands MUCKs existant est FurryMUCK, et l'un des plus récents environnements à attirer les fans de furry est Second Life.

Peu après le début des années 80, le genre furry profitait de sa première explosion de popularité depuis les années 30. Les personnages furry menaient le monde de l'animation aussi bien que les magasins de jouets, mais il y avait aussi du divertissement furry pour adultes.

De nos jours, ceux des furfans qui on découvert la large concentration d'autres fans d'ores et déjà présents sur internet les ont rejoins pour créer la société virtuelle qu'est la communauté furry. D'autres fans de furry, particulièrement ceux ne se sentant pas à l'aise avec un ordinateur, restent isolés sans savoir qu'il existe une communauté organisée de fans qui partagent comme eux un intérêt pour le genre furry.

La communauté Furry[modifier]

La communauté furry, ou simplement le fandom furry, ou encore le fandom, est l'univers virtuel habité par ceux qui s considèrent en tant que "Furries".

C'est une entité séparée de ce que nombre de fans du divertissement furry veulent dire lorsqu'ils parlent de fandom furrry. Pour un fan traditionnel, le furry fandom et le fandom pour les personnages furry, point. Mais la communauté englobe bien plus que le simple fandom de personnages: il inclue des éléments de religion, de philosophie et un style de vie à part entière.

La "furrité" (furriness) est l'action de faire quoi que ce soit relatif au personnage furry d'une personne: il s'agit d'un rapport particulier aux personnages.

Style de vie Furry[modifier]

Voir l'article: Style de vie furry

L'intérêt le plus communément cité parmi les membres de la communauté, autre qu’apprécier le divertissement furry, est l'identification d'un individu avec un certain type d'animal.

C'est un aspect relativement commun de la nature humaine, beaucoup de gens ressentirait des affinités avec un type d'animaux, ce qui a été utilisé par les marchants d'objets à collectionner qui ont créé des objets dédiés aux gens portant de tels sentiments depuis des générations. Cependant, on dispose d'un environnement propice à explorer, à entrer plus en contact avec ce genre de sentiment. La communauté furry, à travers de nombreux environnements virtuels de jeux de rôles, fournit un moyen d'explorer ses propres sentiments, son caractère en quelques sortes, pour développer ce type d'affinités avec un genre d'animal.

Certains voient en les animaux une certaine forme d'incarnation religieuse: le bouddhisme, le chamanisme ou les otherkin. Ils puvent se sentir comme une réincarnation d'un animal, ou qu'un esprit d'animal les observe.

Créativité[modifier]

Parce que le genre furry est largement considéré comme un marché réservé aux enfants, il existe un manque considérable de divertissement furry spécifiquement destiné à des cibles d'âge adulte. La communauté adulte des fans qui se sont rassemblés autour du genre est particulièrement dédiée à remplir le manque de tels produits, simplement par des créations.

Le contenu mis à disposition par les furfans sur internet et aux conventions couvrent un large spectre d'intérêt, incluant toutes les créations de l'imagination, la philosophie, le sexe, la politique, la religion et le style de vie.

Le genre est considéré comme tellement flou qu'il peut s'étendre à n'importe quelle forme de créativité tant qu'elle comporte des animaux anthropomorphes,[3] aux créations techniques aussi compliquées que les comagnions furry pour les bureaux d'ordinateur,[4] Other forms of furry craftsmanship include the creation of flash animation [5] ainsi que les fursuits bien entendu.

Mais de loin, ce que le fandom produit de plus prolifique est la création artistique. Les travaux d'art furry produites par le fandom vont du dessin animé "basique" aux travaux très détaillés dignes d'être exposés en galerie. Les artistes furry produisent aussi une large variété de bandes dessinées, manga. Les sujets de ces œuvres sont flexibles, comme dans les autres aires du genre, des représentations innocentes de personnages furry adorables tout publics, au travail pour adultes avec des restrictions d'âge. Il y aa également des écrits dans le fandom

Sociabilité[modifier]

Il est possible de désirer rejoindre le fandom juste car il s'agit d'un environnement libre où il possible de former des amitiés sans les problèmes sociaux de relations réelles (sans par exemple, craindre de révéler son orientation sexuelle). C'est égalment un endroit où l'on peut trouver une compréhension, une assistance et de la compassion concernant les problèmes personnels. La communauté furry est fière de se présenter, dans son concept, comme une communauté ouverte et tolérante.

Fétichisme[modifier]

Voir l'article: Fétichisme

La communauté furry attire aussi des fétichistes (relatifs au furry même) qui apprécient l'athmosphère sans jugement qui y règne, ainsi que la capacité d'exprimer leurs fantasmes de nature qui seraient rarement tolérés autre part.

Les sondages estiment que le nombre de fétichistes dans la communauté est peu élevé, un faible pourcentage, bien que cette minorité soit fort visible sur le net.

La créativité au-delà le genre furry[modifier]

Certains membres créatifs de la communauté réalisent des travaux qui ne sont pas furry "de nature". 2, The Ranting Gryphon crée des diatribes à propos de politiques du monde réel, de la société humaine. Joe Strike a écrit des critiques de films pour le New York Daily News, et Steven F. Scharff tient à jour une base de données sur les projets de nouveaux pays, des "micronations" ainsi que sur les mouvements indépendantistes et de sédition. Tom Howling écrit régulièrement à propos de technologie et de science. Un certain nombre de groupes de musique furries écrivent de manière alternative des chansons dont le thème n'est pas centré sur le fandom, et des stations de radio en ligne, bien que destinées aux furries, jouent de la musique populaire rarement en rapport avec le fandom. Certains réalisateurs amateurs créent des films sans thème furry apparent.

Cette visibilité hors-fandom apporte une attention positive, mais d'un autre côté elle brouille un peu plus l'idée qu'un non-initié pourrait se faire du fandom.

Controverses furry[modifier]

Définition du genre[modifier]

Voir l'article: Furry

Historiquement, il existe peu d'écrits à propos du concept furry en tant que genre du divertissement. La communauté elle-même a des difficultés en ce qui concerne la définition précise du fandom et de ce qu'il inclue. En conséquence, certains membres éminents de la communauté délimitent ce qu'est le fandom selon leurs propres goûts en ce qui concerne le genre anthropomorphe; d'autres membres peuvent se sentir hors de ces limites.

Il n'y a pas de règle concrète en ce qui concerne les attributs humains et animaux nécessaires pour inclure un personnage dans le genre: le seul facteur nécessaire semble être que l'individu soit "un mélange des deux". Il vaut mieux approcher le genre sans idée reçu, en gardant l'esprit ouvert plutôt que d'être influencé par les individus exprimant leurs intérêt et leurs goûts, sans pour autant expliquer objectivement ce qu'est le fandom.

Désinformation[modifier]

Beaucoup ne comprennent mal le fandom, surtout car la plupart des informations offertes lui sont préjudiciables. Dans de nombreux cas, c'est une vision sensationnaliste qui provient de la télévision; et très souvent, le seul élément retenu est l'art destiné aux adultes. On pense souvent, à tort, qu'il s'agit du trait principal du fandom, alors que ce dernier est bien plus ouvert et développé.

Sexualité[modifier]

L'environnement de tolérance dans la communauté furry rend les membres plus susceptibles de montrer leurs préférences sexuelles. [6] C'est pourquoi la plupart des non-furries pensent que pratiquement tous les furries sont gay, tandis que de récents sondages montrent que les homosexuels et bisexuels sont en effet surreprésentés dans le fandom par rapport à la population globale; des théories sont avancées.

La communauté furry connaît des sexualités et styles de vie plus inhabituels, et la majorité des furfans essayera d'être tolérante; certaines pratiques sexuelles sont cependant mal acceptées par certains membres.

En particulier, le sujet de la zoophilie amène de vifs débats dans la communauté. Beaucoup insistent sur le fait que la tolérance doit être absolue, alors que d'autres ressentent que l'association d'une telle pratique - illégale dans de de nombreux endroits - avec le fandom pourrait lui nuire: elle est considérée par beaucoup comme un abus sur les animaux. Le fandom, divisé entre tolérance et protection des animaux, conteste fortement l'acceptation de la zoophilie pour se protéger d'amalgames un peu trop rapides.

Une autre pratique sujette à controverse dans le fandom lui-même est la peluchophilie (plushophilia). Bien que cette pratique soit sans aucun danger physique pour qui que ce soit, la confrontation à cette paraphilie partage les membres du fandom entre l'acceptation totale et indifférente, et le dégoût clair et net.

Art Furry érotique[modifier]

Voir l'article: Furotica

Si l'on porte attention aux jeux comme "Star Fox" et aux films comme "Nos voisins, les hommes", et qu'on le considère comme le genre furry principal, on peut prendre l'art furry à caractère érotique comme une de ce genre principal, comme on peut faire un parallèle entre anime et hentai: il s'agit d'un genre dérivé. Hentai peut très bien couvrir le furry et le non-furry, cependant très peu de titres furry sont véritablement commercialisés comparé aux autres genres de la littérature érotique.

Aussi, il est facile de se méprendre et de penser que l'art pour adulte est beaucoup plus présent dans le fandom furry que dans les autres fandom; en réalité, les créations de la communauté furry en ce qui concerne l'art érotique fait pâle figure face à ce que produit la communauté anime/manga en termes de contenu sexualisé, ce dernier étant bien mieux organisé et même supporté par l'industrie.

Il existe, pour les fans d'anime, des heures et des heures d'animations érotiques crées par des compagnies professionnelles, et les manga érotiques créés par des fans d'anime tiennent parfois d'un haut niveau professionnel que nombre d'artistes furry aimeraient posséder. Pourtant, ce n'est pas un problème pour le fandom anime en lui-même, car il n'est pas constitué que de cela: un grand nombre d’œuvres plus conventionnelles sont produites et gardent le sous-genre érotique comme une parodie du fandom, une déviation et non le fandom tout entier. Malgré tout, les œuvres de nature érotiques étant distribuées surtout sur internet, et le furry conventionnel étant bien intégré à la culture, ceux qui se mettent en tête de rechercher des informations sur le fandom sont plus susceptibles de tomber sur des oeuvres de nature érotique ou d'humour à caractère sexuel.[7]

Fragments marginaux de la communauté[modifier]

Il existe comme dans les autres fandoms des groupes voisins à la communauté furry, qui lui appartiennent mais qui se tiennent en marge car ils possèdent des caractéristiques qui leurs sont propres et qu'ils revendiquent. Ces groupent, en manquant un peu de pragmatisme, choisissent parfois des noms qui sonnent bien pires que ce qu'ils sont en réalité, par exemple:

  • Les Babyfurs ont un intérêt dans les personnages furry enfants.
  • Les Furs Nazis ont un intérêt dans les personnages furry de la seconde guerre mondiale.
  • Les Postfurry.

Groupes de haine envers les Furries[modifier]

Voir l'article: Anti-furries

Les groupes de haine dirigés contre les furries ont été créés pour ridiculiser le fandom, à travers toutes les occasions possibles et sont responsables dans une certaine mesure de la désinformation en exagérant et amplifiant les comportements des groupes marginaux, qui ne représentent pas le fandom.

Les fans s'accordent généralement sur le fait que ces groupes de haine comprennent mal le fandom: beaucoup le sexualisent plus qu'il ne l'est, et sont convaincus que tout est relatif aux personnages animaux sexualisés et au fétichisme. Certains membres de ces groupes avouent qu'il n'attaquent pas le fandom car il est pire qu'un autre, mais bien car il est beaucoup plus facile d'obtenir une réaction "divertissante" de la part des furfans que de la part des otakus

Le mouvement anti-furry existe donc surtout dans un but de divertissement, il ne s'agit pas "vraiment" de haine mais plutôt de profiter de la susceptibilité de certains membres; mieux vaut ne pas trop y prêter attention, voire au contraire s'amuser des groupes de haines en rentrant dans leur jeu: il est important de garder son sens de l'humour à propos de tels agissements, sans compter qu'il existe difficilement un fandom qui soit épargné par l'idiosyncrasie et les stéréotypes.

Auto-critique[modifier]

La communauté furry est parfois critiquée par ses propres membres qui la jugent trop tolérante, surtout vis-à-vis de l'image négative apportée par les fétichistes, très visibles mais controversés.

Ceux qui sont membres de la communauté surtout grâce aux dessins-animés avec personnages anthropomorphes, surtout, souffrent du fait que le reste de la communauté puisse les associer avec des choses qui semblent complètement étrangères à ces personnages - par exemple, ici encore la sexualisation des personnages de dessins-animés pour enfants peut être très mal perçue.

D'autres furries veulent justement n'être en aucun cas associés avec les éléments du fandom sujets à controverse, et accusent les membres des communautés minoritaires mais bien visibles, dont la partie sexualisée du fandom, de menacer la stabilité de la société virtuelle qui a été établie. Il s'agit plus d'un mécanisme de défense que de haine, l'intention étant de garder le fandom hors d'atteinte des critiques qui pourtant existeront toujours. Cette exclusion de certains membres peut s'accompagner d'accusation de comportements Nazis ou d'être un Burned Fur. De nombreux furries ont ainsi quitté le fandom car ils n'étaient plus en accord avec ses idées et s'opposaient à trop de controverses et disputes?

Médias antipathiques[modifier]

Uncle Kage parle à des reporters de KDKA-TV

Ces dernières années, les principaux médias ont vu le fandom furry comme une communauté basée uniquement sur le fétichisme et le style de vie qui lui est propre. Beaucoup des individus ayant été interviewés ont affirmé avoir était délibérément mal cités, ce qui a entraîné une mauvaise compréhension de ce qu'est le fandom. Cependant cette tendance semble se renverser tandis que des médias moins accès sur l'aspect sensationnel prennent connaissance du fandom et y trouvent un intérêt dans les aspects les moins évidents, mais qui forment pourtant le fondement du fandom.[8]

Politiques furry[modifier]

Comme dans de nombreuses communautés, même virtuelles, des problèmes politiques sont nés avec certaines personnes tentant de prendre le pouvoir sur les autres, petit à petit, afin de prendre le contrôle du reste de la communauté. Cependant, la communauté est seule capable de se gérer, elle est autonome et reste unie dans la résolution de chaque petit problème. Toute tentative de prendre le pouvoir serait vaine. Certains membres du fandom sont plus connus, et par conséquent reçoivent plus d'attention, mais c'est parce qu'ils disposent d'un talent apprécié et qu'ils sont reconnus par les autres membres. Le pouvoir ne peut donc être pris sur le fandom par la force.

Les sujets politiques au sien de la communauté peuvent mener à aborder les controverses à propos des groupes marginaux de la communauté qui sont tolérés, certain individus tentant d'imposer des limites au fandom, voire le séparer complètement de n'importe quelle industrie de divertissement mainstream.

On peut citer par exemple comme tentative politique furry le fait de vouloir faire une distinction entre les "bandes dessinées furry" crées par un membre du fandom, et les "bandes dessinées avec animaux amusants" réalisés par n'importe quel artiste sans lien direct avec le fandom, qui ne s'y identifie pas. C'est un sujet qui fait débat, car il n'y a pas vraiment de différence artistique entre les deux cas de figures, et les fans ne se posent pas vraiment la question de l'affiliation de l'artiste; pourtant certains souhaitent une forme d'autarcie au sein du fandom, peut-être là encore pour le "protéger de lui-même" en quelques sortes, ou bien dans un élan narcissique visant à rester "entre membres du fandom".

Devenir mainstream[modifier]

Le fait que le fandom furry devienne mainstream, qu'il fasse partie du courant dominant est un sujet qui fait également débat. Alors que le fandom devient de plus en plus populaire dans les médias, certains furs s'inquiètent de l'effet que pourrait avoir cette popularité sur l'image de leur fandom. On peut ostensiblement avancer qu'augmenter la popularité des Furries dans la culture mainstream pourrait amener la tolérance du grand public, avec donc moins de retombées négatives. Mais alternativement, on peut penser qu'à devenir trop connue, la communauté furry pourrait échouer à attirer et conserver des membres dans le fandom, qui ne deviendrait qu'un "phénomène de mode"

On peut ici donner un exemple: le chroniqueur de l'émission SLG, sur YouTube, montre dans l'épisode 75 une vidéo de Beeblefox, qui se revendique comme Furry. Malheureusement, ce dernier fait partie d'une minorité et on peut voir des allusions peluchophiles, de yiffing, et le portrait de l'individu est en général pour le moins inquiétant.[9] SLG a atteint plus de 2 5000 000 vues sur cet épisode, ne parlant que très peu du reste du fandom non-sexualisé.

Exemples[modifier]

Cette section comporte de nombreux noms / éléments de culture à traduire et adapter.

Characters and titles that contain characters who may be considered relative to the fandom for furry genre may include the following, among many others.

  • From classic comic strips:

Snoopy & Woodstock, Garfield, Rupert Bear, Krazy Kat, Pogo, Fix & Foxi, Bloom County, Get Fuzzy, Pearls Before Swine.

  • From classic cartoons:

Mickey Mouse, Bugs Bunny, Felix the Cat, Mighty Mouse, Andy Panda, Woody Woodpecker, Baby Huey, Donald Duck, Porky Pig, Wile E. Coyote, Tom & Jerry, Super Snooper & Blabber Mouse, Yogi Bear.

My Little Pony, Rocky and Bullwinkle, Monchichis, The Get Along Gang, Care Bears, Shirt Tails, The Puppy’s Great Adventures, Family Guy, Popples, Sylvanian Families, Pound Puppies, Chip 'n Dale Rescue Rangers, Father Of The Pride, The Angry Beavers, Rocko's Modern Life, SWAT Kats, Heathcliff and The Catillac Cats, the Blizzarians in Storm Hawks, Arthur.

  • From commercials:

Tony the Tiger, The Trix Rabbit, The Exxon Tiger, The Geico Gecko, The Taco Bell Dog, Chuck E. Cheese, Charlie Tuna.

  • From feature animation: see category: Movies

Bambi, Lady and the Tramp, Charlotte's Web, Watership Down, The Secret of NIMH, The Plague Dogs, The Last Unicorn, The Flight of Dragons, Disney’s Robin Hood, The Fox and the Hound, The Lion King, Madagascar, The Wild, Over The Hedge, Happy Feet, Who Framed Roger Rabbit, Ice Age.

  • From novels: see category: Novels

Jonathan Livingston Seagull, The Little Prince, Redwall, Spellsinger, The Apprentice Adept, Xanth, Alice In Wonderland, The Wizard Of Oz, The Jungle Book, The Chronicles Of Narnia, The Island of Dr. Moreau, Animal Farm, Sirius, Miss Bianca, Tailchaser's Song, Breed to Come, The Moreau series, Fire Bringer, The Sight, Fell.

  • From anime: see category: Anime

Luna & Artimas from Sailor Moon, Ryo-okki from Tenchi Muyo!, Unico, Hello Kitty, Amazing 3, Kimba The White Lion, Dragon Half, Slayers, Sherlock Hound, Bagi, Pokemon, Digimon, Tokyo Mew Mew, Samurai Pizza Cats, Angel's Tail, Ko Century Beastketteers, Di Gi Charat, Super Pig, Ranma ½, Cat Girl Nuku Nuku, Yu Yu Hakusho, My Neighbor Totoro, Omnyou Taisenki, Inuyasha, Word's Worth.

Darkstalkers, Sonic the Hedgehog, Final Fantasy X, Star Fox, RuneQuest, EverQuest, Jazz Jackrabbit, Conker's Bad Fur Day, Animal Crossing, Ōkami.

  • From old time radio:

The Cinnamon Bear, Smiling Ed’s Buster Brown Gang.

  • From gothic horror:

Dracula, The Wolfman, Cat People.

  • From live action television:

Dark Shadows, Doctor Who, ALF, Mr. Ed, Muppets.

  • From live action films:

Star Wars, Planet Of The Apes, Ladyhawke.

Cats, The Cunning Little Vixen, Swan Lake.

  • From classic comic books:

Atomic Mouse, Atomic Rabbit, Fawcetts Funny Animals, Frisky Fables, Cerebus.

  • From modern age comics: see category: Comics

Albedo, Batman, Buster the Amazing Bear, Cutey Bunny, Critters, Elfquest, Fritz the Cat, Furrlough, Genus, Gold Digger, Hepcats, Howard the Duck, Maus, Ninja High School, Omaha The Cat Dancer, Rat Bastard, Shanda The Panda, Spiderman, Tank Vixens, Teenage Mutant Ninja Turtles, Usagi Yojimbo.

  • From flash animation:

Foamy the Squirrel, Bonzai Bunny, Happy Tree Friends.

  • From net comic strips:

Newshounds, Boomer Express, The Suburban Jungle, Kevin and Kell, Faux Pas, Namir Deiter, Last Resort, Sabrina Online, Dan and Mab's Furry Adventures, VG Cats, Better Days, Ozy and Millie, Tales of the Questor, Umlaut House, Freefall, Supermegatopia, Las Lindas, A Doemain Of Their Own.

References[modifier]

  1. Invasion of the Furries - Description of furry fandom with Josie And The Pussy Cats reference.
  2. An Illustrated Chronology of Furry Fandom, 1966–1996 - Fred Patten, Flayrah (15 July 2012)
  3. Sweet Treats - an example of a furry cookbook.
  4. Foxee - example of an interactive character.
  5. Foamy The Squirrel - example of a flash animation character.
  6. The Sociology of Furry Fandom. Retrieved October 19, 2006.
  7. A Google Images search for "furries" generates furotica as its initial results.
  8. Furries Descend On Golden Triangle - example of more favorable press coverage.
  9. Lien Lien vers la citation de la vidéo, SLG n°75

See also[modifier]

External links[modifier]

Modèle:Spoken box

Modèle:Furry topic